image de $anime_tableau['titre'] image de $anime_tableau['titre']

Kure-nai


Ajouté le 04/08/2008 à 10h05

Série Télé de 12 épisode(s) : Drame, Action
avatar ashe
Par Ashe
Informations personnelles sur la série :
Nombre d'épisodes :
Avancement personnel [au japon] :
Localisation (prêtée à) :
Stockage :
Appréciation :
12
Complète [terminée]
Appartement
DD interne (0)
3.5 / 5
Avis sur l'animé :
Synopsis :

Kurenai Shinkurou cumule sa vie de lycéen ordinaire avec un boulot de médiateur, n'hésitant pas à user de violence pour régler certains conflits. Ce dernier étant efficace et discipliné, sa patronne Benika lui confie une mission plus importante. Il doit veiller sur Murasaki Kuhouin, une fillette de 7 ans enlevée à sa riche famille pour des raisons qui échappent à notre jeune héros. La gamine n'ayant manifestement jamais quitté la demeure familiale et ses serviteurs, la cohabitation commence sous de mauvais augures.


Avis :

La première chose qui frappe lorsque l'on commence Kure-nai, c'est la qualité du chara-design. Déjà responsable d'un Red Garden tout aussi fameux sur ce point, Ishii Kumi réalise un sans-faute. Les filles sont toutes plus réussies les unes que les autres. Elles correspondent bien à leur caractère, sans tomber dans les archétypes classiques que l'on est un peu lassé de retrouver sans cesse. Mention spéciale bien sûr pour Murasaki qui touche le spectateur dès la première minute. Mais le héros bénéficie aussi d'un travail soigné, ce qui est assez rare pour être souligné dans une oeuvre composée majoritairement de personnages féminins.


La réalisation dans l'ensemble est d'ailleurs plus que correcte. Les combats ne sont pas la composante principale de Kure-nai et pourtant la qualité d'animation dépasse clairement les standards. De plus les dessins sont magnifiques. On pourra juste regretter que l'OST soit aussi répétitif, avec un thème principal au piano trop lent, voire endormant et beaucoup trop récurrent. C'est d'autant plus dommageable que le plus gros problème de la série est certainement son manque de rythme. Les affrontements assez peu nombreux ne sont pas gênants mais les flashbacks incessants ajoutés à de nombreuses scènes répétitives finissent par rendre ces petits moments de la vie de tous les jours un poil rébarbatif.


L'univers est plutôt réussi, à trop vouloir ressembler au monde réel il finit par manquer un peu de crédibilité, mais l'ensemble est dense et plaisant. De son côté, le scénario est intéressant mais parait finalement bien vide quand on arrive au terme de la série. La faute a un mauvais ratio entre les scènes décrivant l'univers et celles faisant avancer la narration. Il n'empêche que l'on rentre facilement dans cette petite trame et que l'on a du mal à s'arrêter avant d'en voir le bout. Le format douze épisodes est d'ailleurs un excellent choix.


Kure-nai est au final une série qu'il est difficile de déconseiller. Le manque de rythme risque d'en déranger plus d'un mais l'univers passionnant et les personnages d'une grande qualité justifient qu'on s'y intéresse. De plus les réflexions sur la condition féminine et la notion de femme objet ne sont ni inintéressantes ni hors-sujet dans ce monde pourri qui est le notre.


Lien animeka
Retour aux animés

Les avis des membres

Commentaires : [1-20]

Aucune note attribuée à cet animé par les membre.

Ajouter un commentaire
Commentaire de : Ashe (membre), le 09/08/2008 à 15h56
C'est ce que sa mère a trouvé comme échappatoire [spoil : (chance pour elle, elle aimait son frère), mère pour qui elle semble avoir un profond respect (même si on ne sait toujours pas trop comment elle a appris que c'était sa vrai mère)], là encore je trouve pas ça incohérent. Peut être un peu lourd, je dis pas, mais pas incohérent.
Commentaire de : Seph (membre), le 09/08/2008 à 14h26
Je ne pense a aucun moment en particulier, pas même le petit baisé qui est plus mignon sur le coup, je te l'accorde, mais bien de l'atmosphère générale et de l'obstination de la gamine sur le sujet de trouver l'homme qu'elle doit aimer. En l'occurrence, elle n'a jamais été éduqué de façon à chercher l'amour, si je ne m'abuse ?
Commentaire de : Ashe (membre), le 08/08/2008 à 13h07
C'est pas un problème, c'est un des points du récit, le formatage juvénile.

Ca marche très bien, les exemples sont super nombreux, aussi bien dans les sports/arts de nos jours que dans des activités moins reluisantes.

Si ca avait été une gamine qui avait eu une éducation lambda, oui les petits sentiments naissants auraient été un délire des auteurs pour satisfaire un certain auditoire japonais.

Mais là au contraire je trouve que c'est un des intérêts du récit (notion de femme objet) : [spoil : elle a perdu sa mère, elle sait qu'elle se tapera son frère et qu'elle sera enfermé à vie]. Ca te donne pas la maturité de tout un chacun.

Je pensais pas qu'il t'avait choqué à ce point là le petit kiss oO. Moi je le trouve plus mignon et limite fraternel qu'autre chose.
Commentaire de : Seph (membre), le 08/08/2008 à 12h52
Tu viens de dire toi même le problème. Conscient à 7 ans malgré toute l'éducation du monde c'est quand même over big !
Commentaire de : Ashe (membre), le 08/08/2008 à 12h36
Le point ici est qu'elle en a déjà conscience. Pas le nombre d'année qu'il lui reste cqfd.
Commentaire de : Seph (membre), le 08/08/2008 à 10h56
Entre 7 et 13 ans, y'a quand même 6 ans de décalages =p
Commentaire de : Ashe (membre), le 08/08/2008 à 01h29
D'un autre côté, elle a été élevé avec l'idée qu'à treize ans, [spoil : elle serait en train d'enfanter le gamin de son frère]. Sa maturité juvénile ne m'a donc pas choqué du tout (enfin je me rappelle qu'on avait déjà abordé le sujet en visionnant la série). Je veux dire, faut pas la voir comme une gamine normale quoi.

Pour le reste, à commencer par la course de voiture, je suis on ne peut plus d'accord ^^.
Commentaire de : Seph (membre), le 08/08/2008 à 00h42
L'évolution de la gamine est palpable et c'est surement la seule chose véritablement "intéressante" que j'ai retenu de cet anime.
Les derniers épisodes tapent dans le déjà vu et on a le droit à une course poursuite en voiture parmi les plus grotesques qui m'aient été donné de voir =p

A part ça, certains persos sont attachants (la gamine en tête... toujours) et leur sort nous importe assez pour poursuivre le visionnage sans broncher.
Bref, même si la série se perd dans une pluralité trop importante de genres différents, elle n'en reste pas moins un divertissement agréable.
M'enfin personnellement j'aurai toujours du mal avec le trip des gamines de sept ans qui déclarent éprouver de l'attirance pour un homme (même s'ils ont habillement éviter de tomber dans l'anti-moral dégueulasse hein je vous rassure). Les auteurs auraient du d'avantage développer la relation fraternel des deux personnages plutôt que de se perdre dans des sous-entendus parfois lourds et inutiles par dessus le marché =p