image de $anime_tableau['titre'] image de $anime_tableau['titre']

Simoun


Ajouté le 11/03/2008 à 19h19

Série Télé de 26 épisode(s) : Action, Amitié
avatar ashe
Par Ashe
Informations personnelles sur la série :
Nombre d'épisodes :
Avancement personnel [au japon] :
Localisation (prêtée à) :
Stockage :
Appréciation :
26
Complète [terminée]
Appartement
Boîte (69)
4 / 5
Avis sur l'animé :
Synopsis :

La guerre fait rage depuis de nombreuses années entre la nation du Simulacrum et ses deux voisines. Grâce aux simouns, des appareils volants issus d'une technologie depuis longtemps perdue, pilotés par de jeunes prêtresses (les Sibyllae), ils ont réussi jusqu'alors à repousser leurs ennemis. Mais l'acharnement militaire et l'avancée technologique de ces derniers entraînent la perte des premiers simouns et l'obligation de remplacer leurs pilotes. Aeru, une nouvelle recrue, se retrouve ainsi allouée au célèbre Chor (escouade) Tempest.


Avis :

L'univers de Simoun est particulièrement original. Outre l'aspect guerrier qui donne tout son dynamisme à la série, l'auteur a inclus un autre concept intéressant, quoi qu'un peu dérangeant. Sur cette planète, tout le monde nait femme et doit choisir son sexe lors de son passage à l'âge adulte en se rendant à la source et en formulant la requête à la déesse qui y préside. Bien entendu, sinon ça ne serait pas amusant, une fois son choix effectué, il n'est plus possible d'être une Sibylla et encore moins de piloter un simoun. Mais vous allez me dire que ce n'est pas si original que ça ; un monde sans homme, on l'a déjà vu dans plein d'animé ecchi.


Cependant, dans Simoun ce principe est poussé jusqu'au bout. Ainsi, bien que naissant dans un corps de femme, il y a une moitié de la population qui possède un caractère clairement masculin. Se crée alors un paradoxe dérangeant au premier abord, puisque non seulement la mentalité des personnages peut choquer par rapport à leur physique de mini-lolita, mais en plus, il n'est pas rare qu'elles éprouvent des sentiments les unes pour les autres. Heureusement, tout est traité avec une grande sensibilité ; l'animé n'a rien d'ecchi ni d'érotique et invite plutôt à des réflexions psychologiques intéressantes basées sur cette idée travaillée.


Par contre, à force de se concentrer sur ses personnages et leurs rapports, le réalisateur a laissé de côté le reste. Les très dynamiques épisodes militaires et ceux, géniaux, présentant les autres nations sont d'une rareté affligeante. Et c'est bien dommage car la situation géopolitique est intéressante, les "méchants", surtout de Plumbum, sont aussi touchants que les héroïnes et la réalisation de bonne facture rend les affrontements très agréables. Si le ratio action/amitié est plutôt bon sur la première moitié de la série, on va carrément s'ennuyer sur la fin. Et au vu du très bon démarrage, c'est dommage.


On pourra aussi citer le chara-design excellent et la musique intéressante de Toshihiko Sahashi (Gunslinger Girl, FMP ...) : ce n'est pas souvent qu'on a le droit à de jolis morceaux d'accordéon dans la japanimation. Mais Simoun est une œuvre qui passionne avant tout pour son originalité, son esthétisme et ses réflexions. Elle ne plaira pas à grand monde mais a su me convaincre et devrait trouver quelques amateurs.


Lien animeka
Retour aux animés

Les avis des membres

Aucun commentaire ajouté à cette fiche.

Aucune note attribuée à cet animé par les membre.

Ajouter un commentaire